Le TNI : outil pour le développement d’une pédagogie interactive (et porte d’entrée du numérique en éducation)

Une recherche intéressante sur l’implantation des TBI de 2000 à 2012 au Québec, par Sonia Lefebvre, Ghislain Samson (Université du Québec à Trois-Rivières) : État des connaissances sur l’implantation du tableau numérique interactif (TNI) à l’école.

RÉSUMÉ : Ce texte présente les résultats d’une recension des écrits (2000-2012) entourant l’utilisation du tableau numérique interactif (TNI) à l’école. Les articles retenus proviennent de différentes revues scientifiques, essentiellement anglo-saxonnes. Les synthèses réalisées ont permis de mettre en exergue trois catégories de résultats, à savoir les étapes à franchir pour implanter le TNI, les facteurs influençant son implantation de même que les usages et impacts du TNI sur l’enseignement. Les principaux résultats révèlent que l’implantation n’est pas toujours réussie et si elle l’est, des facteurs dont le temps, la formation et l’accompagnement, la limitent.

J’aime la conclusion qui rappelle que c’est la pédagogie qui est appelée à devenir interactive, pas seulement l’outil.

J’ai cependant toujours ce malaise devant les efforts déployés à dire si oui ou non le TBI / TNI est efficace et utile en classe. Dans le fond, on cherche toujours à dire si son existence est justifiée ou non. C’est presque rendu tabou de dire qu’on aime les TBI!

Ce qui me rend mal à l’aise, c’est que pour moi, le tableau interactif est un écran d’ordinateur géant, et oui on peut cliquer dessus. Il me semble que ce n’est pas le matériel (hardware) qu’il faut étudier, mais bien tout ce qu’il affiche, c’est-à-dire le cœur de l’ordinateur auquel il est relié, c’est l’exponentiation des ressources et outils auquel il a accès s’il est connecté à Internet, c’est l’univers entier de l’informatique avec tout ce qu’il a de bon et de moins bon qui peut entrer dans la classe via son écran. Pas étonnant que les enseignants ne le « maîtrisent pas » nécessairement…. Non?

C’est comme étudier les téléviseurs pour savoir si la programmation télévisuelle est utile pour la société.

Le TBI, c’est une porte d’entrée dans l’univers numérique pour le système scolaire. L’enjeu ici, ce n’est pas le TBI à mon avis, c’est l’univers numérique qui débarque dans les écoles.

M’enfin, j’m’en retourne à d’autres préoccupations 🙂

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s