Table ronde sur la cyberintimidation

De nombreux jeunes sont victimes de cyberintimidation, mais aussi, des adultes, notamment des professeurs. Un dossier de La Presse , publié récemment, nous fait prendre conscience de l’ampleur du phénomène. Il en a également été question à l’émission du 20 janvier 2008 d’Un dimanche à Québec, à la radio de Radio-Canada. L’animateur Michel Lamarche a reçu à son émission Laurence, une jeune élève de l’école secondaire de Rochebelle, François Guité, professeur à l’école de Rochebelle, Mario Asselin d’Opossum qui est à l’origine de la mise sur pied de plusieurs programmes d’écoles branchées au Québec, et moi-même, de l’entreprise De Marque, une société spécialisée dans l’éducation interactive en réseau. On peut d’ailleurs en écouter une partie ici.

Pendant quelques 25 minutes, les invités ont fait état de la situation de la cyberintimidation. Avec l’utilisation de plus en plus répandue d’Internet par les jeunes et du fait que les adultes ne sont pas toujours au fait des nouvelles technologies, on fait face à un problème auquel parents et enseignants ont de la difficulté à faire face. Certains vont même jusqu’à nier l’existence du problème!

Oui, l’intimidation a toujours existé. Elle semble être un passage obligé à l’enfance et à l’adolescence, parfois même plus tard. Mais attention aux nouvelles proportions qu’elle prend!

Internet est un vaste espace public, un espace médiatique, qui décuple l’effet de la moindre action. En se servant de ce puissant outil pour faire de l’intimidation, l’effet en est d’autant plus grand. D’un côté, l’agresseur se sent protégé par la distance virtuelle entre lui et sa victime. Du même coup, la méchanceté des propos tenus va généralement plus loin que ce qui est dit « en personne ». De l’autre côté, la victime se sent seule et ne sait pas comment réagir. Trop souvent, la victime deviendra à son tour l’intimidateur puisqu’il est tout aussi facile de répondre et de se venger.

La cyberintimidation se fait principalement par courriel, messagerie instantanée, sites de réseautage social et par le biais de blogues personnels. Certains vont même jusqu’à utiliser le téléphone cellulaire et ses possibilités de prise de photo et de capsules vidéos. Sachant qu’ils auront un « public » pour voir leur méfait, certains jeunes vont aller plus loin dans leur intimidation.

Comment prévenir…
Parents :
– Discutez régulièrement des activités Internet de vos enfants.
– Assurez-vous de leur offrir la plus grande ouverture d’esprit possible à ce sujet pour éviter qu’ils hésitent à vous en parler en cas de problème.
– Tenez-vous informé des usages populaires que font les jeunes d’Internet. Sans en devenir spécialistes, sachez au moins qu’ils existent.
– Placez l’ordinateur familial dans une pièce fréquentée, pas dans une pièce isolée ni dans un sous-sol, et idéalement pas dans la chambre de l’enfant. Les jeunes passent plus de temps sur Internet quand l’ordinateur est situé dans un endroit plus discret, et courent donc plus de risques.

Enseignants :
– Tenez-vous informé des usages populaires que font les jeunes d’Internet. Sans en devenir spécialistes, sachez au moins qu’ils existent.
– Discutez des activités Internet de vos élèves et de la cyberintimidation : les jeunes doivent être impliqués dans la recherche de la solution et doivent comprendre la gravité de ces gestes.
– Ne niez surtout pas l’existence de la cyberintimidation!
– Suggérez à votre établissement de modifier la politique concernant l’intimidation pour y ajouter la cyberintimidation.

En cas de problème…
– Le refus d’un enfant d’aller à l’école peut être un signe, tout comme son changement de caractère soudain.
– Ne pas répondre à l’agresseur, conserver une copie de tous les messages.
– Prévenir l’école et la police : la diffamation et les menaces, même virtuelles, sont des actes criminels.
– Communiquer avec un organisme comme Cyberaide (cyberaide.ca).

Quelques références…
Tutoriel « Devenir e-Parent » : http://www.education-medias.ca/eparent du REM
Internet 101 : www.internet101.ca : services de polices dont la Sûreté du Québec
Éduquer à Internet plutôt que censurer : www.ecolebranchee.com : guide pour les profs et les parents

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s