Phosphore, tu m’épates!

Je suis abonnée au magazine français Phosphore dans le cadre de mon travail. Il s’adresse aux 15-25 ans, les grands ados finalement. Il m’épate à chaque numéro.

Par exemple, dans le dernier que je viens de recevoir, il y a un intéressant dossier sur la génération du gratuit : musique gratuite, films gratuits, journaux gratuits, etc. Les jeunes sont formels : on me donne, alors je prends. Ils vont même jusqu’à croire que les journaux gratuits (comme Métro) remplaceront à terme les quotidiens payants.

Ce dossier actualité/choc/jeunes/société côtoie un tout aussi frappant article sur le conflit Israël-Gaza. Je tourne la page, et hop, un dossier sur le dopage dans le sport, un sur les neurosciences, et un sur les 60 ans de l’ONU. Puis, un peu plus loin, un article sur Franz Ferdinand, un groupe de musique populaire, une comparaison entre les rappeurs Eminem et 50 Cents, des critiques de musique, de films, un topo sur l’acteur américain Bill Murray, puis sur une série française qui, ma foi, semble ridiculement absurde, et on passe aux jeux vidéos, puis aux mangas, et ho! une chronique livres!

Mais c’est après que le fun commence : un test! Pas du genre « Ton chum t’aime-t-il vraiment? », mais plutôt pour évaluer son propre potentiel de réussite scolaire! Vous avez bien lu! S’enchaînent ensuite des trucs pour mieux apprendre, des conseils d’orientation professionnelle, la présentation du domaine du droit comme choix de carrière…

On termine le tout avec une chronique Look (les dernières tendances), une autre « Conso » (les derniers gadgets qu’il-faut-absolument-avoir) et des concours…

Bref, je crois rêver à chaque numéro. Non mais fermez les yeux un instant. Imaginez-vous seulement un magazine, au Québec, qui puisse logiquement mêler politique internationale, formation scolaire et loisirs de toutes sortes dans un magazine pour ados? Et qui connaît du succès en plus! « Men, ça s’rait pas full cool! » Nous, on aime mieux les potins des stars, les trucs de coiffure, ou les façons de faire monter son mec au 7e ciel. Les choses sérieuses, on garde ça pour l’Actualité ou Québec Science, et les affaires d’école, là, genre, ben c’est dans Vie pédagogique et on met ça le plus inaccessible possible pour monsieur et madame tout-le-monde!

C’est la faute à qui? Pas aux médias, qui eux veulent simplement survivre en offrant aux consommateurs ce pour quoi ils sont prêts à payer. Et pas non plus aux gens, parce qu’eux ils achètent ce qu’ils préfèrent parmi ce qu’on leur offre.

Et après on s’indigne dès que quelqu’un fait attention à la façon dont il parle, on traite de bolle tous ceux qui ont une belle ouverture d’esprit, on réagit plus à quelqu’un qui nous sacre après qu’à quelqu’un qui tente de nous raisonner calmement…

C’est pas des blagues, et les jeunes enfants aussi sont comme ça. C’est pas étonnant que les enseignants ne sachent parfois plus où donner de la tête…

Bon d’accord, je m’éloigne du sujet, mais ça m’a fait du bien! 😀

Alors en tous cas, si vous en avez l’occasion, découvrez donc ce beau magazine qu’est Phosphore…

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s